cycle de l'âme : 7e période

 

 

 

Les personnes nées entre le 28 janvier et le 21 mars apportent ici-bas, de leur vie précédente, un besoin d'accomplir un travail très sérieux et très important en relation avec l'évolution de l'humanité et, par suite de leurs actions passées, une tendance manifeste à étudier la vie sous ses aspects les plus sérieux pour ensuite enseigner leurs connaissances, soit par l'éducation, soit par l'exemple.

Elles sont en général passées par de nombreuses incarnations et on su tirer une grande leçon des expériences que la vie fournit dans de nombreux pays étrangers ; elles ont ainsi acquis un très grand développement spirituel. Dès le jeune âge ont dira d'elles que ce sont de "vieilles âmes" et on les considérera comme très précoces.

Elles ont également reçu la faculté cosmique de se remémorer les enseignements passés et la plupart de leurs expériences, ainsi qu'une aptitude supplémentaire à synthétiser leurs connaissances ; elles en acquerront facilement de nouvelles et les rapprocheront de celles déjà emmagasinées dans leur subconscient. Il n'est donc pas surprenant de voir que ces personnes ont habituellement une imagination des plus fertiles qui semble avoir un caractère prophétique ; Cette faculté imaginative leur donne également le pouvoir d'évoquer les choses du passé et celles l'avenir.

Elles savent discuter pour exposer leurs pensées, de façon logique, et expliquer leur point de vue méthodiquement et systématiquement. Elles se montrent réservées dans toutes leurs actions et donnent constamment l'impression de se sentir surveillées, observées, analysées, ce qui les oblige à se tenir sur leurs gardes avant de penser ou d'agir. Leurs jugements sont sévères parce qu'elles sont strictes et minutieuses.

Contrairement à celles de la 5e période, elles ne se laissent pas influencer par le coeur ; Pour elles la loi est la loi, juste et inflexible à la fois, et miséricordieuse, et le sentiment ne doit donner lieu à aucune exception ni variante. Etant austères et justes, elles sont généralement honorées et hautement respectées ; rarement on les accuse d'être trop strictes ou injustement sévères.

Ces personnes ont la conviction qu'on peut arriver aux plus grandes choses de la vie par l'étude et par l'acquisition de connaissances spéciales et bien définies. Elles sont méthodiques à l'extrême et savent tirer avantage de chacun des principes ou lois de la nature, ou lois humaines, pour obtenir ce qu'elles désirent et préserver ce qu'elles ont acquis.

Elles ne sont pas intéressées mais ne sont pas non plus généreuses avec excès ; elles sont évidemment honnêtes de par leur nature et recherchent , plus que les personnes nées dans les autres périodes, l'exactitude et la précision dans les paroles et dans les actes.

Pour toutes ces raisons, elles font d'excellents juges, magistrats ou chefs d'entreprises. Cependant, lorsqu'elles se trouvent dans des conditions modestes, on les trouve souvent exerçant des métiers d'artisans ou dans les professions groupées en syndicats avec des échelles de salaires fixes. Si ces personnes pouvaient savoir que leur besoin inné d'exactitude, de précision, de vérité peut les mener à de hautes situations telles que celles de magistrat ou de juge, elles essaieraient dès leur jeune âge d'acquérir l'éducation et l'instruction nécessaires les menant au succès.

D'un autre côté, leur conviction que tout bienfait et toute nécessité ne peut être acquis que peu à peu, les pousse à des occupations bien définies, protégées dans des conventions collectives et variant peu d'horaire et de salaire, ainsi elles entravent leur propre développement par une compréhension erronée des principes universels.

Elles seront nombreuses à entrer dans les ordres et mèneront une vie de recluses qui leur permettra de travailler selon leur manière méthodique afin d'obtenir ce qu'elles considèrent  comme leur étant dû.

Les maladies auxquelles elles sont sujettes par suite des vibrations de leur période sont les affections des oreilles, des dents, des yeux et quelquefois le larynx, ainsi que celles résultant de refroidissement, la pneumonie par exemple. Par contre, leur constitution excellente peut les mener à un âge avancé mais elles auraient toutefois à redouter la jaunisse, l'hydropisie et quelquefois la paralysie et l'apoplexie. Ces personnes ne sont habituellement pas maladives jusqu'à leur vieillesse ; elles savent surmonter la plupart des indispositions dont d'autres personnes pourraient souffrir.

Elles auront plaisir à voyager en Turquie, aux Balkans, en Espagne, dans certains pays d'Afrique et en Amérique du Sud.

 

 

 

retour page LES CYCLES DE l'ÂME

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam