la BALANCE et sa santé

 

Comme tous les autres attributs du sujet, la santé de la Balance est influençée par deux planètes majeures : Vénus en domination qui donne le type sanguin et Saturne en exaltation qui donne le type nerveux.

L'expansion du sanguin (Vénus et signe d'air) est quelque peu freinée et conduit à un équilibre vénusien conférant une grâce toute spéciale dans les moindres gestes et mouvements. Si dans un salon, une démarche souple et dansante attire l'attention, il y a de grandes chances pour qu'elle appartienne à une Vénusienne de ce signe.

Equilibre physique qui semble facile à conserver pour peu que le psychisme s'y prête. Le sujet atteint assez vite, en effet, la notion de cet état souhaitable et s'y dirige instinctivement. Mais l'une des qualités essentielles que l'on exige en physique d'une Balance est la sensibilité. Ici, elle risque facilement de s'exagérer et la santé de s'en trouver altérée.

Dans l'ordre sanguin, entre les circulations artérielles et veineuses, s'établit un équilibre nécessaire ; dans l'ordre nerveux nous le retrouvons entre les deux réseaux antagonistes que sont le nerf vague et le nerf sympathique. Quant à l'interdépendance des systèmes nerveux et circulatoire, on connaît l'effet des émotions sur la pâleur ou la rougeur du visage, le refroidissement des extrémités, pour ne citer qu'un aspect spectaculaire de la question.

La science actuelle tend à donner des explications physico-chimiques aux constatations psychosomatiques. Ainsi, de délicats mécanismes, tels que ceux qui assurent la constance pour le pH du sang et des larmes ou pour la réserve alcaline, voient leurs fonctionnements perturbés par des causes morales. On admet que celles-ci portent le cerveau à commander le lâcher de médiateurs chimiques, au niveau de terminaisons ou de relais nerveux. Cela suffit à surcharger notre sensible Balance : un de ses plateaux s'incline, l'équilibre est rompu. En somme, il s'agit littéralement de l'expression populaire : " se faire du mauvais sang ".

En cas de maladie, un entourage harmonieux, de préférence "vénusien" (présence de fleurs, de roses surtout ou d'objets attachants), une atmosphère de sympathie dans le calme et le repos, sont les plus puissants remèdes. La constatation de la médiocrité courante, la vue de personnes mal soignées créé un dégoût générateur de découragement. Parfois d'ailleurs, ces natifs donnent l'impression de démissionner, de pratiquer la politique de l'autruche pour ne pas voir ce qui porte atteinte à leur conception de l'équilibre et retentit sur leur santé.

Par contre, leur sens aigu de la justice les amène à tenter de répandre autour d'eux la bonne impression qu'ils savent mériter. La certitude d'être tenus pour aimables, affectueux, dévoués et charmants, voire charmeurs, leur est un puissant motif de satisfaction et, par suite, d'équilibre. Nous comprenons aussi beaucoup d'entre eux qui avouent volontiers que leur médecin est plutôt le médecin de leur âme, et, au contraire des Virginiens, en changent si difficilement.

Ce sont les organes d'élimination, notamment les reins, qui risquent d'être mis en cause, et en tout cas, devront être surveillés. Tout ce qui pourra aider ceux-ci à accomplir leur travail, ou favoriser des éliminations supplémentaires est à conseiller.

On peut augmenter la résistance physique par des mouvements de rythmique éducative (d'essence vénusienne), par des massages. Des sports bien choisis : patinage, tennis, basket, sont également très recommandés.

Alimentation à surveiller étroitement. Le maintien du pH de l'organisme postule aussi bien d'éviter les fruits trop acides et les eaux de table très alcalines ; Par contre, pommes douces et fruits oléagineux sont très recommandés. Ces natifs sont plus susceptibles de réagir favorablement à une cure thermale bien choisie, plutôt qu'à l'emploi d'un remède chimique capable de choc en retour sur l'autre plateau de la Balance. Les analyses biologique leur seront d'un grand secours pour régler leur métabolisme essentiel, celui de l'eau. Et l'équilibre du sel sera donc chez eux, prépondérant. On conçoit aussi que l'alcool ne peut que leur être néfaste. La peau est le miroir de leur santé, particulièrement celle du visage. Les agents internes et externes de désinfection, d'élimination et de désincrustation peuvent concourir au bon état, ainsi qu'une température aussi constante que possible.

 

 

 

retour page LES SIGNES et LEUR SANTE

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam