le GEMEAUX et sa santé

 

Mercure fait dominer le tempérement nerveux de ce signe d'air. Le sujet en hérite une constitution souvent fragile, sans grande résistance physique mais fondée sur une profonde vitalité nerveuse et psychique.

Cela permet à ce type printanier de récupérer assez facilement. Il a tendance à minimiser sa vie animale, respiratoire, musculaire et digestive, à vivre sur ses nerfs, dédaignant l'instinct.

Capricieux devant la nourriture, il est grignoteur plutôt que mangeur, à toute heure et sans ordre, au gré de sa fantaisie. Amateur de petits plats variés, il passe souvent par des alternatives d'inappétence.

Il peut avoir des périodes d'insomnie. Au point de vue sexuel, des manifestations fantasques, quelquefois compliquées, rarement exigeantes. Mais, par le jeu intense du système nerveux, la vie psychique se voit développée en une sorte de compensation.

Ainsi prédominent chez ce sujet, les réponses aux fonctions de réceptivité des organes sensitifs. C'est à son propos qu'on peut évoquer les yeux et les oreilles du monde, tant il est disposé par ses sens aux aguets à répondre à la moindre excitation extérieure.

Le signe des Gémeaux est en relation étroite avec les nerfs, surtout les carrefours nerveux et spécialement le plexus solaire d'importance primordiale sur les équilibres organiques.

Il est ainsi sujet à des troubles multiformes, mais très souvent de nature allergique, depuis le coryza, l'asthme et son corollaire l'emphysème, jusqu'aux réactions cutanées et aux ulcères variqueux, suivant les autres coordonnées du thème, en passant par les maladies respiratoires aigües telles que bronchites, pneumonie, tuberculose et même des réactions séreuse, otites, sinusites et méningites.

C'est que le signe des Gémeaux correspond au sommet du thorax, poumons et appareil respiratoire, ainsi qu'aux bras, menacés de névrites plutôt que de vrais rhumatismes. En accord avec l'hiéroglyple du signe, un tel sujet est généralement un longiligne qui ne développe pas assez sa capacité thoracique. Le meilleur conseil qu'on puisse lui donner : pratiquer une gymnastique respiratoire régulière ; c'est la clé de sa santé, car les interactions avec le plexus solaire sont mises en valeur dans toutes les pratiques de ce genre, comme l'Ata-Yoga.

Ses conflits internes tendent à s'exprimer sur un mode psychosomatique et, lorsque le mode psychique prédomine, le sujet est exposé aux désordres nerveux et aux troubles de la psychosensibilité : tension nerveuse, perte de contrôle, crise de nerfs. Ce qui rend fort préjudiciables l'agitation et le surmenage. Les épices, le tabac, surtout l'alcool sont particulièrement funestes ; il conviendra de doser soigneusement les médicaments, et même de les changer souvent.

Sur le plan psychique, éviter de vivre sur les nerfs, se garder du bruit et de l'agitation. Si les natifs de ce signe ne paraissent pas taillés pour devenir centenaires, il ne faut pas croire pour cela que leur destinée soir de mourir jeune. Il semble assuré, cependant que des dissonances de Mercure, maître du signe, avec Neptune qui paraît régner sur les microbes inclinent aux infections respiratoires.

 

 

 

 

retour page LES SIGNES et LEUR SANTE

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam